• Notre réunion  publique sur invitation du "Forum Citoyen de Fuveau"  a réuni plus d'une centaine de personnes intéressées ou alarmées par le sujet . Un extrait de "Gazland" a été projeté  et la problématique des gaz de charbons sur notre secteur a été exposé par le porte parole du collectif,  Achim Gertz..

    Nous avons noté l'absence des élus des communes environnantes (Gréasque, Belcodéne, Peynier, Chateauneuf-le Rouge...) , pourtant dûment et gentiment invités par courrier et par courriel. C'est incompréhensible , inquiétant et révoltant à la fois !

    Notre conseiller général, M Tassy s'est excusé, tout comme le maire de Fuveau, M Bonfillon, mais qu'est ce qu'il l' a empeché de faire participer un adjoint de la mairie puisque nous avions invité l'ensemble des élus à notre réunion ?

    Faudra - t-il attendre d'avoir les foreuses dans nos campagnes  pour qu'ils agissent ?

     

    article_fuveau-16.10.11.jpg

     

      la-marseillaise-15.10.11.JPG

     

     

     

     

     

     

      par LCM

    votre commentaire
  • déjà la quatrième "feuille" !

    Vous trouvez les autres signataires ici et ici et ici 

    Pascal et Andrée Chalagiraud (Chateauneuf-le-Rouge), Herbert Fallourd, Bernardette Thumerelle (Bouc Bel Air), Sabine Bourles (Bouc), Vera Barret, Gaelle Ponté (Bouc), Lydia Pezet (Bouc), Brice Verheeke (Bouc), Michel Gourdol (Septèmes), Joffrey Favretto (Bouc), J J Thorel, Marie-Noelle  Blazy (Septèmes), Arlette Alotto (Septemes), Jean Nicolai (Chateauneuf-le -Rouge) , Roger Laffont (Bouc), Denis Allessandra (Chateauneuf), Alexia Ferri Pisani (Aix), Corinne et Claude Dupin (Gardanne), Magali Reboud (Aix), Philippe Dusoewoir (Aix), Christine Marguet, Daniel Arcaz (Aix), Denis Cardolaccia (Bouc), Alain Casatta (Bouc), Anne Galichet (Gardanne), Nadia Shostak (Aix), Cyril Di Méo (Rousset), Michèle Costaglioala (Bouc), Elisabeth Musarella (Bouc), Eric Coutayar (Meyreuil), Alberte Bondeau (Aix) Amaury Khelifi (Fuveau), Marie France Peletan, Carmen Kulling, Benjamin Kulling (Simiane), Yannick Mathonnet, Sophie Ondet, Thierry Bonsignour, Emmanuel Berthod (Aix), Raphaelle Gautier (les Milles), Dana Chivers (les Milles),


    votre commentaire
  • Conformément à la loi du 13 Juillet 2011 les compagnies ont adressé leurs rapports aux ministères pour expliquer leurs techniques employées. Comme le gouvernement s'y était engagé, ces rapports ont été publié aujourd'hui.

     

    Par ce lien l'ensemble des permis :  http://www.developpement-durable.gouv.fr/Mise-en-oeuvre-de-la-loi-2011-835.html

     

    Et ici le rapport de EGL concernant "note"  permis dit de Gardanne.

    http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/575.pdf

     

    Pour résumer les dix pages : EGL n'a pas employé la fracturation dans la phase exploratoire (encore heureux) et compte utiliser uniquement des techniques "propres" (vaguement décrites) dans l'intérêt des populations locales et de la France ....

     

    Nous reviendrons prochainement pour une analyse de notre part .


    votre commentaire
  • .... à vrai dire on s'y attendait, mais on pouvait rêver ....

    La décision évidemment politique d'abroger uniquement trois permis dans le sud de la France  permet le doute sur la sincérité des compagnies pétrolières, soudainement devenues amnésiques sur leurs intentions premières d'employer la fracturation quasiment partout. Même à Gardanne cela faisait partie des possibilités, les indices ne manquaient pas.

    Le collectif a fait ce communiqué suite  à l'annonce de ces trois permis abrogés :

     

    Le gouvernement annonce l'abrogation de 3 "permis exclusifs de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux », et ce en vertu de la loi publiée le 13 juillet dernier et qui interdit le recours à la technique d'hydraufracturation.
    Le collectif de vigilance Gaz Gardanne se réjouit de cette décision, résultat de plusieurs mois de mobilisations citoyennes face au puissants lobbies pétroliers plus soucieux de leurs intérêts que du développement local.

    Cependant, le Collectif de Vigilance Gaz Gardanne note que le permis dit de Gardanne (et qui englobent 19 communes dont Aix et Marseille) n'est pas abrogé, comme 60 autres.
    Il est aberrant que soit confirmé le permis de Gardanne, le plus ancien du sud de la France, et ce d'autant plus que nous détenons des documents remis au Ministère de l'Ecologie, et du Développement Durable dans lesquels sans ambiguïté la société European Gaz Limited détentrice du permis annonçait vouloir utiliser cette technologie de l'hydraufracturation, ce qui a été confirmé implicitement par le BRGM (Bureau de Recherche Géologique et Minière) par la suite.

    Le Collectif de Vigilance Gaz Gardanne continue à appeler à la mobilisation, à la renforcer car il est clair que le projet d'European Gaz Limited ira jusqu'au bout ici, dans notre territoire.

    Une grande réunion d'information est prévue le vendredi 14 octobre, jour de publication officielle des permis abrogés et des permis confirmés.

    A Fuveau vendredi 14 octobre à 19h,
    à la Maison pour Tous


    Achim GERTZ et Rémy CARRODANO (Fondateurs du collectif et Porte Parole)
    François-Michel LAMBERT (fondateur du collectif, élu EELV à Gardanne)


    votre commentaire
  • Le collectif a donné une conférence de presse ce 13 Septembre 2011 à Aix en Provence, date symbolique, deux mois après la promulgation de la loi qui est censée nous épargner la "fracturation" . Deux courriers au ministres concernés et à M Vauzelle  pour réaffirmer notre détermination et demander communication des dossiers ...

     

    La presse a donné un bon écho à notre position.

    La Marseillaise, Metro, LCM ...  et la Provence avec une pleine page !

    L'article de la Provence également en ligne ici ou comme ça :

    http://www.laprovence.com/article/economie-a-la-une/gaz-de-schiste-la-mobilisation-ne-faiblit-pas-en-pays-daix

     

    provence-13.09.11-10001.JPG

     

     

    provence-13.09.11-20001.JPG

     

     

    provence-13.09.11-30001.JPG

     

     

    François Michel Lambert sur LCM

    la Marseillaise
    marseillaise-sept11.JPG

    votre commentaire
  • A l'initiative des collectifs régionaux  contre les gaz de schistes ce rassemblement aura lieu le  week-end du 26, 27 et 28 août 2011     à Lézan.

    Ci-dessous l'affiche de l'évènement et le programme définitif.

    A noter la présence samedi à une des tables rondes de notre porte-parole Remy Carrodano.

    De manière unanime et logique , le sujet  du rassemblement qui était initialement la seule "protestation" contre les projets de forages  s'est élargi vers le thème de  la "transition énergétique"

     

    Affiche-lezan-gds1.jpg

     

     

    Le programme est maintenant définitif, la météo prévoit du beau temps (sauf risques d’orage le jeudi), en bref tout va bien !

    Vendredi 26 août

    Sessions « grandes problématiques » (10h - 12h)

    1. Gaz de schiste, pétrole … stopper la course aux énergies fossiles
      Maxime Combes(ATTAC), Aymeric de Valon (Collectif Ile de France), Benoît Thévard (Un avenir sans pétrole), François Veillerette (Générations Futures, co auteur de Le vrai scandale des gaz de schiste)
    2. Ruée sur l’énergie, menaces sur l’eau
      Sophie Bordères (Fondation France Libertés-Coordination Eau bien commun), Jacques Cambon (ATTAC), Marine Jobert (journaliste, co-auteure de Le vrai scandale des gaz de schiste )
    3. La santé sous le feu croisé des pollutions, de l’extraction à l’utilisation des énergies
      Vincent Besin (médecin à l’Association Santé Environnement France), Jean Nicolas Antoniotti (Aria Linda), Sébastien Lapeyre (CNIID) [1], Gilles Nalbone (Réseau Environnement Santé),Roland Desbordes (CRIIRAD)
    4. Sortir d’un modèle de surconsommation et vivre bien (buen vivir)
      Thierry Salomon* (Négawatt), Uto (Les Guerriers de l’arc en ciel), Fabrice André (Artisans du changement) [1], Charles Rochouane (ZAD de Notre-Dame des Landes-Relocalisons). Stéphane Linou (Conseiller Général Aude)

    Atelier exceptionnel à 13h

    Fabrice André (ingénieur, Artisans du changement) présente son refuge autonome en énergie et son moteur surnuméraire.

    Sessions « Controverses » (14h – 15h30)

    1. Démocratie confisquée, débat usurpé : comment instaurer un contrôle citoyen ?
      Hélène Pelosse (IRENA), un représentant du monde de l’expertise, Richard Neuville (Alter autogestion), André Duny (CEN), Annie Pourre (Novox), Bernard Vivien (sociologue)
    2. Institutions publiques, élus locaux et associations : comment maîtriser et réduire la consommation énergétique ?
      Sylvette Escazaux (ATOS-GN3), Edouard Chaulet (maire de Barjac), Jean-Claude Amara (Droits Devant), François Calvet [1](Conseiller régional Midi Pyrénées - ancien de la Confédération paysanne), Olivier Florens (Vice-Président du Conseil général du Vaucluse), Stéphane Linou (Conseiller Général Aude), Anne Dez (Collectif Drôme)
    3. Approche systémique des luttes : quelles mobilisations, quelle coordination ?
      Estelle Tardy (Collectif Causses) Eric Jousse(Netoyens), Serge Latouche [1](La ligne d’horizon), Thierry Sallantin (Collectif Ile de France), Alain Dordé (Les Amis de la Terre), Jean-Claude Amara (Droits Devant)
    4. État des luttes internationales : comment mutualiser les savoirs et articuler les mobilisations ?
      Maxime Combes(ATTAC), Juliette Renaud (Les Amis de la Terre), Kan Hervé Yomafou (Paysage et Territoire, Côte d’Ivoire), Marianna Fodor (Hongrie)

    Sessions « méthodes » (16h - 17h30)

    1. Comment mobiliser et lutter contre les permis d’extraction des gaz de schiste
      Claude Pradal(Maire de Villeneuve de Berg) [1], Joël Jolivet(Maire de Tharaux) [1], Roselyne Boussac (Maire de Bonnevaux), Edouard Chaulet (Maire de Barjac), Pascal Terrasse  [1](Président du conseil général d’Ardèche)
    2. Désobéissance civile
      Xavier Renou Les désobéissants)
    3. Comment aborder la transition énergétique
      (Greenpeace)
    4. Questions/réponses aux formations politiques : Quelles sont les mesures concrètes pour sortir de la dépendance des énergies fossiles ?

    Sessions : « Perspectives »(18h-19h)

    1. Aspects juridiques de la lutte contre les gaz de schiste
      Dominique Jourdain (Collectif Carmen), Aymeric de Valon (Collectif Île-de France), Romain Porcheron (Les Amis de la Terre)
    2. Communication et chaînes d’alerte au service de la lutte
      Olivier Compan et Vincent Espagne (Commission communication de la Coordination nationale des collectifs anti-gaz de schiste)

    19h-20h

    Engagements communs et agenda des luttes à la rentrée

    Représentants de la Coordination nationale

    Samedi 27 août

    9h30-11h30

    Table ronde

    Fuite en avant énergétique et chaos climatique

    Maxime Combes (ATTAC), Stéphane Lhomme (Observatoire du Nucléaire), le Collectif gaz de schiste, Jacques Exbalin (Réseau Action Climat), Christian Berdot* (Les amis de la terre), Nathalie Horn (glaciologue), Nathalie Péré-Marzano* - modératrice (CRID)

    Deux ateliers simultanés

    1 : Précarité énergétique : comment y remédier ?

    Jean-Claude Amara (Droits Devant), Wilhem Sunt (HALEM), Edwige Boutet* (CAUE du Gard)

    2 : Energies alternatives : les projets qui dérangent

    Aymeric de Valon (collectif Ile-de-France), Robert Pilli (collectif 69), ...

    11h30-13h30

    Table ronde

    Les enjeux et les pièges du capitalisme vert

    Sylvain Angerand (Les Amis de la Terre), Geneviève Azam (ATTAC), Thierry Sallantin (Collectif Ile-de-France), Fanny Simon - modératrice (AITEC)

    Deux ateliers simultanés

    1 : Pour une agriculture qui se libère de la dépendance énergétique

    Jean-Claude Pierre (Réseau Cohérence), Lionel Bois (Fruits et soleil)

    2 : Reconversion, relocalisation, transition énergétique

    Michel Lepesant (Objecteur de croissance), Daniel Burette (Relocalisons), Laurent Hutinet (Les Amis de la Terre), Benoit Thévard (Un avenir sans pétrole), Danielle Grunberg (ambassadrice Transition France), Etienne Lecomte (Transition Ile-de-France), Pascal Brisset (Sud Energie)

    14h30-16h30

    Deux tables rondes simultanées

    1 : Après Fukushima, le nucléaire : stop ou encore ?

    Chantal Cuisnier (Stop Nucléaire Cornouailles), Roland Desbordes (CRIIRAD), Stéphane Lhomme (Observatoire du nucléaire), Pierre Péguin – modérateur (Collectif Cevennes Garrigue Stop au Nucléaire)

    2 : Les voies pour une transition énergétique : du local au global

    Sylvia Pérez (La Ligne d’horizon), François Plassard (auteur), Josie Riffaud (Confédération Paysanne, Via Campesina), Frédéric Amiel (Greenpeace), Guillaume Blavette (Réseau Sortir du Nucléaire), Danielle Grunberg (ambassadrice Transition France), Jacqueline Balvet - modératrice (ATTAC)

    Trois ateliers simultanés

    1 : Agrocarburants, les luttes

    Eric Jousse (Netoyens !), Christian Berdot (Les Amis de la Terre), Pascal Pavie (Nature et Progrès- Collectif No-Palme)

    2 : Pour un habitat économe en énergie

    Maxime Vasseur (Rahmabaman), Rémi Carrodano (Promotion pour l’Eco-Habitat), Sylvie Barbe (Yurtao), Marc Sislian (artisan) un représentant du CAUE du Gard

    3 : Pour une politique alternative des transports

    Laurent Hutinet (Les Amis de la Terre), Gilles Quiniou (Re-localisons), Sud Rail*, FNAUT*, Collectif Etoile ferroviaire autour d’Alès*, collectif des opposants à l’aéroport de ND des Landes,

    16h30-18h

    Cinq ateliers simultanés

    1 : Sortie immédiate du nucléaire

    Didier Glatigny (Collectif Cévennes Garrigue Stop au Nucléaire), Jean-Luc Pasquinet (Stop Nogent), Stéphane Lhomme (Observatoire du Nucléaire), Pierre Péguin (Collectif Cévennes Garrigue Stop au Nucléaire)

    2 : Énergies renouvelables et relocalisation

    Simon Cossus (Enercoop), Robert Pilli (Consultant international Energies propres et recyclables), Aline Vigneau (Huilétic), Jacques Bucki* (Maire de Lambesc), Jean-Luc Aigoin (Maire de Saint-Jean de Serres), Eduardo Cerodio* (CLER)

    3 : L’espace écologique, un outil pour faire converger les luttes écologiques et sociales

    Sylvain Angerand – modérateur (Les Amis de la Terre), Geneviève Azam (ATTAC), Michel Lepesant (Objecteur de croissance), Nathalie Péré-Marzano* (CRID)

    4 : Des luttes locales aux échéances internationales (G20, Durban, Rio + 20) : comment articuler le mouvement ?

    Maxime Combes (ATTAC – AITEC), Didac Sanchez Costa i Larraburu* (porte-parole du mouvement des indignés espagnols, coopératives intégrales catalanes)

    5 : Sortir du nucléaire et reconversion de la filière

    Guillaume Blavette (Réseau Sortir du Nucléaire), Philippe Billard (Sud Energie)

    *sous réserve

    Conférence gesticulée sur la transition (17h-18h)

    Etienne Lecomte : Retour vers le futur... ou «  Comment aurons-nous réussi à surmonter les crises des années folles du pétrole ?...  »

    Dimanche 28 août

    10h30-11h30

    Convergence des luttes : Vinci, dégage !

    Collectif de lutte contre l’aéroport Notre-Dame des Landes, Thomas Couderette (Collectif anti-LGV), Yaroskv Nikitendo* (Collectif anti-Autoroute autour de Moscou)

    11h30-13h

    Les propositions pour la transition énergétique.

    Les prochains rendez-vous.

    Jean-Claude Pierre (Réseau Cohérence), Chantal Cuisnier (Stop Nucléaire Cornouailles), Claude Pradal (Maire de Villeneuve de Berg), Eric Jousse (Netoyens !), Les Amis de la Terre, ATTAC, les représentants des collectifs gaz de schiste.

    13h Fresque humaine

    L’après-midi

    Réunion interne des collectifs Gaz de Schiste en coordination nationale.

    Et les ateliers pratiques et pédagogiques continuent jusqu’au soir...


    1 commentaire
  • Il y avait la symbolique de la date et du lieu pour exprimer la détermination dans notre "résistance" à l'exploitation des gaz non conventionnels. Il y avait la pluie aussi ...,  et

     

      IMG 0040

     

    un très bel écho médiatique pour cette initiative des collectifs de Provence à laquelle nous avons pu participer: La "une de la Provence" avec une page entière à  l'intérieur (ci-dessous) , ainsi qu'un reportage de FR3 à voir ici (à compter de la 5 eme  minute )

     

    La-Provence_19_juin_2011_P1.JPG

     

    La Provence 19 juin 2011 P2

     

    A noter la présence de Elisabelle Bourgue avec sa banderole qui à déjà été porté au sommet du Mont Blanc en mai dernier:

     

    Mont-Blanc.JPG

     

     

     



    votre commentaire
  •  A l'initiative du Collectif Provence, une belle action militante  ce samedi 18 juin qui devrait recevoir un bon écho médiatique;

    Vous êtes toutes et tous cordialement invités  à y participer.

    Soit à 8.30 h pour les plus courageux, soit plus tard pour les diverses animations ou points presse.

    Toutes les informations pratiques sur cette journée sur le site du Collectif Provence

    Attention il s'agit du" Pic des Mouches" et non de la Croix de Provence.

     

     

    affichebioconsomacteur[1]

    :


    votre commentaire
  • La loi du 11 Mai 2011 a été voté à l'assemblée Nationale mais doit encore "passer" au Sénat. Le sénateurs peuvent ne pas la voter ou encore l'amender. A cette fin un certain  nombre de collectifs de la région ont adressé une lettre aux sénateurs que vous nous reproduisons ci-dessous:

     

     

     Objet : Appel des collectifs gaz de schiste en faveur de l’abrogation  des permis d’exploration-exploitation des gaz et pétrole de schiste. 

     

     

    Mesdames et Messieurs les Sénateurs,

    Depuis plus de trois mois, les nombreux bénévoles des Collectifs Gaz de schiste se mobilisent avec vigueur et constance, sur le plan national, contre les projets d’exploration et d’exploitation des gaz et pétrole de schiste et contre les menaces catastrophiques dont ces hypothétiques chantiers sont porteurs en termes de destruction des paysages, des terroirs, et des ressources naturelles qu’ils recèlent.

    Or, vous ne pouvez ignorer que la proposition de loi validée le 11 mai 2011, en première lecture à l'Assemblée nationale, prévoit uniquement l'abrogation des permis d'exploitation par fracturation hydraulique et non pas, comme nous l’exigeons, l'abrogation pure et simple de ces permis d'exploitation, quel qu’en soit le procédé.

    Enfin, les dispositions instaurant une consultation du public, ainsi qu’une enquête publique dans le cadre de la procédure d’attribution de permis ont également disparu du texte.

    La position des Collectifs Gaz de schiste est légitimement justifiée par le triste état des lieux rapporté, depuis les Etats-Unis, (où les procès se multiplient), par les victimes de ces pratiques destructrices, à travers le compte-rendu inquiétant des dégâts irréversibles déjà enregistrés.

    Comment, la connaissance de ces constats pourrait-elle en effet faire oublier et accepter:

    ·        le risque majeur de pollution de l’eau ;

    ·        le gaspillage et par voie de conséquence la raréfaction de la ressource en eau, dans un contexte aggravant de changement climatique ;

    ·         les accidents survenus sur les sites d’exploitation et leurs conséquences : évacuation des habitations et de localités entières ;

    ·         l’émission massive de gaz à effet de serre ;

    ·        la défiguration de l’environnement et son impact sur l’activité agricole, le tourisme, la faune, la flore, le cadre de vie… ?

    Le principe de précaution doit prévaloir. En l’état actuel de nos connaissances, la seule méthode d’extraction de ces gaz est mal maîtrisée et accusée de polluer les nappes phréatiques. Maintenir des permis d’exploitation dans ces conditions est inutile.

    Loin d'avoir apaisé les colères, le texte de loi voté le 11 mai 2011 a eu pour effet d’intensifier les inquiétudes et le ressentiment des citoyens en amplifiant leur mobilisation.

    C’est pourquoi, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, en votre qualité de représentants des citoyens et électeurs de ce pays, nous vous demandons instamment d’apporter votre soutien à notre démarche, lors de l'examen au Sénat de la proposition de loi relative aux gaz de schiste en rappelant notre refus de toute exploitation, aujourd'hui et demain, sur une quelconque portion de notre territoire, dans le seul souci de préservation de notre patrimoine naturel et culturel, de la santé et de la sécurité des populations concernées.

    Croyez, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, à l’assurance de vigilance citoyenne et à notre respectueuse considération.

    Pour les Collectifs Gaz de schiste de la Région PACA et par délégation,

    Jean-Luc Robinet, membre du Collectif Gaz de schiste 84: Collectif_gazdechiste84@yahoogroupes.fr

    Olivier Dumas, membre du Collectif Gaz de schiste Provence; gazdeschisteprovence13@gmail.com

    Matthieu Caron, membre du Collectif Gaz de schiste 04: collectif.hauteprovence@orange.fr

    Christian Dépret, membre du collectif Gaz de schiste 83: nonaugazdeschiste83@gmail.com

    R. Carrodano et A. Gertz, porte paroles du collectif Gardanne : collectifgazgardanne@laposte.net


    votre commentaire
  • carte gaz gardanne

     Le jour du vote de la loi (mais c'est un hasard, nous reviendrons sur ce vôte ultérieurement) se tiendra à Meyreuil une réunion publique d'information et débat consacrée  aux gaz non conventionnels et "notre"  permis de Gardanne. 

    Elle est coorganisée par le collectif et l'association ASPAM, donc pas de langue de bois au programme !

     

    Notez le lieu et l'heure et venez nombreux :

     

    Mardi 10 mai à 18.30 à la Salle Mistral - espace La Croix à Meyreuil (Plan de Meyreuil, près du CASINO)

     

     

     

     

     


    1 commentaire