• quel contraste !

    Vous avez d'un coté la Mairie de Gardanne qui utilise l'argent des contribuables  pour organiser des visites de propagande pro-Eon et de l'autre coté des communes  responsables qui font savoir qu'ils ne veulent pas du projet 'biomascarade'.

    A Gardanne vous pourrez le weekend prochain réserver à l'Office de Tourisme (!) votre place dans une navette qui vous mènera sur le site de la centrale pour y admirer le broyeur en action. On vous y expliquera certainement à coup de chiffres faussés les bienfaits de la pollution et de la déforestation.

    Pendant ce temps des communes comme Saint Etienne les Orgues  (et il y en a bien d'autres) votent en Conseil Municipal des motions comme celle ci :

    "La commune de Saint-Etienne-les-Orgues condamne sans ambiguité le projet de méga centrale à biomasse de Gardanne.

    Pillage des ressources forestières

    À la suite d’une information diffusée par voie de tract sur le marché de Forcalquier, concernant les coupes de bois de la forêt communale à Lure, nous devons une mise au point, aux Stéphanois en priorité et à tous nos visiteurs extérieurs.
    La commune de Saint-Etienne-les-Orgues condamne sans ambiguité le projet de méga centrale à biomasse de Gardanne.
    Dès qu’il a été connu, les élus de la commune ont dénoncé l’aberration écologique que constitue la production d’électricité par la combustion de bois sans cogénération, c’est à dire en gaspillant la totalité de la chaleur produite.
    Ils ont aussi contesté le montage financier de cette opération qui prévoit le versement sur 20 ans d’environ un milliard et demi d’argent public à la société E.ON propriétaire du site de Gardanne.
    Nous sommes toujours aussi déterminés contre le gaspillage de la ressource forestière de notre région.
    Le bois local doit servir à développer la filière bois énergie locale qui s’est patiemment construite dans les dernières années avec notamment l’installation du pôle bois de Banon où est fabriquée la plaquette forestière destinée au fonctionnement de chaudières locales.
    Nous avons été stupéfaits d’apprendre que du bois coupé sur notre forêt était acheminé vers Gardanne pour y être brûlé. Nous désapprouvons cette dérive liée à la loi du marché.
    Mais une explication s’impose :
    La commune est propriétaire d’une forêt de 1130,44 ha. En application de l’article L. 111-1 du code forestier, les forêts appartenant aux communes relèvent obligatoirement du régime forestier défini par le livre premier du code forestier et dont la mise en oeuvre est exclusivement assurée par l’ONF.
    Un aménagement concerté entre le propriétaire ( la commune) et le gestionnaire (l’ONF) a été établi pour la période de 1999 à 2018.
    Chaque année, l’ONF propose à la commune des travaux forestiers. Pendant plusieurs années faute de budget les travaux ont été différés. En 2012, le marquage des limites des parcelles forestières 14 et 15 ont été réalisés en vue de les mettre en exploitation. Une modification à l’aménagement prévu a été exigée par les élus afin de préserver le paysage autour de ND de Lure, une partie de la parcelle 14 a été retirée de la coupe.
    Une première vente par adjudication organisée la même année par l’ONF a été annulée par déchéance de la société qui s’était portée acquéreuse. Ultérieurement une nouvelle vente a été faite par adjudication à la Société forestière de l’Ubaye, siège social aux Thuiles 04 . M. Bernard Sicard est le PDG de la société. C’est un gros exploitant forestier de PACA. Un acheteur et exploitant de coupes de bois.
    À partir de l’acte de vente la commune n’est plus propriétaire du bois. Elle ne dispose que de très peu de moyens d’intervention sur l’exploitant : l’agent gestionnaire (technicien ONF) doit vérifier le bon déroulement du chantier, les élus quant à eux peuvent, par arrêtés, définir les limitations de tonnage ou les périodes de circulation des camions si la voirie est sensible. Mais impossible de contrôler où va le bois et il est tout à fait possible que le bois soit allé à Gardanne, si c’est le meilleur prix pour Sicard .
    Nous sommes sincèrement navrés mais démunis devant cet état de fait. Nous continuerons à dénoncer le projet E.ON de Gardanne et les effets négatifs sur la mobilisation du bois régional, dont nous sommes une des victimes.
    La gestion de la forêt communale ne peut être mise en cause d’aucune façon sauf à nier les règles usuelles du Régime Forestier Français.

    E.ON ?

    E.ON est une société européenne, anciennement société par actions de droit allemand (Aktiengesellschaft), née de la fusion des groupes allemands VEBA AG et VIAG en l’an 2000.
    Son siège social est à Düsseldorf en Allemagne. L’activité principale de ce grand groupe industriel, qui concerne le secteur énergétique, s’organise en six divisions. Chacune est responsable d’un marché spécifique : Europe centrale, Pays nordiques, Royaume-Uni, midwest américain, Gaz pan-européen, et la société allemande E.ON AG qui se réserve les activités non concernées pas les cinq grandes divisions susnommées ; parmi ces activités, les télécommunications, et l’équipement aux collectivités publiques, en concurrence avec d’autres acteurs majeurs européens (tels Suez et Veolia Environnement).
    Cotée à la bourse de Francfort, [E.ON] est la plus grosse capitalisation boursière de l’indice DAX allemand (82 milliards d’euros début mars 2007)."

    le texte sur le site de la Mairie :

    http://www.saint-etienne-les-orgues.fr/La-commune-de-Saint-Etienne-les


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :