• Notre lettre au Sous-Préfet d'Aix en Provence

       .... a été remise aujourd'hui  et  les deux porte-paroles  ont été recus 

     

    IMG_0589.JPG

                                                                              

     

     

     

     

     

                                                                                                       Aix en Provence, le 15.04.2011

     

     « Collectif de Vigilance Gaz Gardanne »       

     

    co/  M. Achim Gertz

    Chemin d’Aurumy

    13710 Fuveau

    collectifgazgardanne@laposte.net

     

     

     Monsieur le Sous Préfet d’Aix en Provence

    24, rue Mignet

    13100   Aix en Provence

     

     

                      Monsieur le Sous Préfet,

     

    Le sous-sol français est la propriété de l’état et toutes les activités minières sont de la compétence de celui-ci.

    En  tant que représentant de l’Etat Français sur la majeure partie du permis « de recherches d’hydrocarbures » dit « permis de Gardanne » vous êtes l’interlocuteur pour notre collectif citoyen crée le 15.02.2011.

    Ce permis d’exploration de gaz non conventionnels a été délivré en 2006 et prolongé en 2010 pour une durée de trois années à l’insu des citoyens et de la plupart des élus de notre territoire.

     

    Notre collectif, composé de plus de  700 adhérents et de nombreuses associations et de personnalités du monde politique

    Dénonce l’opacité totale  dans laquelle ce permis  a été donné à la société australienne  EGL sans que les élus locaux ou les citoyens en soient informés

    Craint les dégâts  à l’environnement provoqués par des méthodes d’exploitation non exposées  à ce jour.

    Redoute les nuisances provoquées par des centaines de camions citerne

    Redoute les fuites de Méthane, gaz à effet de serre 23 plus puissant que le CO2

    Estime les forages gaziers contraires  à la  nécessaire transition énergétique vers les énergies non fossiles et renouvelables

    Estime ces projet contraires  à l’idée de développement soutenable, peu de créations d’emploi, des retombés économiques surtout pour les multinationales pétrolières, spéculation financière sur le dos de la planète et des générations futures

    Réclame un arrêt   immédiat des explorations

    Demande l’abrogation définitive du permis

     

    Le gouvernement Français a apparemment tenu compte de la forte mobilisation citoyenne des dernier mois et s’apprête à débattre d’un projet de loi allant dans ce sens  le 10 mai 2011 à l’Assemblée Nationale.

    Nous vous demandons par ce courrier de   nous assurer que le permis dit « de Gardanne » sera bien concerné par ce projet de loi  -   s’agissant comme ailleurs en France d’un permis de recherches de gaz non conventionnels.

     

    Nous vous faisons également part de nos exigences  concernant le futur :

    Il ne doit pas s’agir d’abroger maintenant pour mieux autoriser demain !

    Les habitants, associations et élus locaux de tous bords se sont largement exprimés contre une exploitation gazière sur notre territoire.

    Ils ne  comprendraient pas qu’on accorde un nouveau permis de recherche en 2012 après l’avoir abrogé en 2011.

    Des motions ont été votées dans ce sens par  le conseil régional, la CPA et beaucoup de communes du pays de Gardanne et d’Aix en Provence.

     

     

     

    Nous disons « non aux gaz conventionnels, ni ici, ni ailleurs ».

    Les alternatives existent : économies d’énergies, efficacité énergétique et développement des énergies renouvelables !

     

    En  espérant pouvoir  compter sur votre diligence à transmettre nos exigences citoyennes,  veuillez recevoir,  Monsieur le Sous-préfet,  l’expression de nos respectueuses salutations.

     

     

     

    Achim Gertz et Remy Carrodano

    porte – paroles du CVGG


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :