• les réponses des candidats aux législatives

    Ci-dessous les réponses que le collectif a réçu de la part des candidats aux législatives dans les circonscriptions 10, 11, 12 et 14 des Bouches du Rhône aux questionnaire que vous trouvez ICI

    Elles sont classées par circonscriptions et par l'ordre d'arrivée dans notre boite aux lettres.

    bonne lecture !

     

    10. ème circonscription

     

    ci-dessous la réponse de François - Michel Lambert, candidat EELV/PS

     

    Si vous étiez élu lors du prochain scrutin législatif, vous engageriez-vous :

     

    • à œuvrer pour l’abrogation définitive du permis  dit « de Gardanne » ? oui non

    • à œuvrer pour l’interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation de tous les hydrocarbures qui requièrent le recours à la stimulation  même expérimentale ? oui non

    • à faire précéder la réforme du code minier d’un débat public et citoyen et y intégrer les principes de la charte de l’environnement ? oui non

    • à ce qu’un choix démocratique de scénario de transition énergétique soit fait dès le début de votre mandat et mis en œuvre durant celui-ci ? Si oui, vous engageriez vous à ce que ce scénario respecte les principes de sobriété, d’efficacité énergétique et de prévalence des énergies renouvelables sur les énergies fossiles ? oui non

     

     

     

    L’idée même d’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels n’a pas de sens dans le cadre d’un développement durable, d’une économie adossée à la sobriété énergétique.

    En ce sens, et plus encore du fait des impacts environnementaux colossaux engendrés par la technique unique d’hydrofracturation, je suis totalement opposé à quelque idée d’exploiter ces gaz ou pétroles non conventionnels.

    A contrario, j’inscris pleinement la transition écologique dans le projet de société que je propose. Cette transition écologique inclus en premier lieu la capacité à réduire très fortement la part des énergies fossiles dans notre mode de consommation. Et pour cela il faut commencer par une réduction rapide de la consommation, c’est la sobriété et l’efficacité énergétique (isolation, réduction de la part d’énergie dans les process, réduction des trajets en voiture, etc…). C’est aussi le développement des énergies renouvelables et des transports publics. Au total nous chiffrons cet objectif comme pouvant créer 600.000 emplois verts. Il est plus qu’urgent d’enclencher la transition écologique, en suivant en cela l’engagement de François Hollande lors de son discours d’investiture.

     

    Francois-Michel Lambert

     

    Ci-dessous la réponse de Nancy Ithamar, candidate DLR (Debout le République)

     

    Si vous étiez élu lors du prochain scrutin législatif, vous engageriez-vous :

     

    • à œuvrer pour l’abrogation définitive du permis  dit « de Gardanne » ? oui X non □

    • à œuvrer pour l’interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation de tous les hydrocarbures qui requièrent le recours à la stimulation  même expérimentale ? oui X non □

    • à faire précéder la réforme du code minier d’un débat public et citoyen et y intégrer les principes de la charte de l’environnement ? oui X non □

    • à ce qu’un choix démocratique de scénario de transition énergétique soit fait dès le début de votre mandat et mis en œuvre durant celui-ci ? Si oui, vous engageriez vous à ce que ce scénario respecte les principes de sobriété, d’efficacité énergétique et de prévalence des énergies renouvelables sur les énergies fossiles ? oui X non □

     

     

     

     

    Candidate de Debout la République et citoyenne de la 10ème circonscription, je souhaite exprimer mon opposition à l’extraction du gaz de schiste car cela pose de sérieux problèmes environnementaux.

     

    En effet, ce gaz naturel, énergie fossile non renouvelable contenue dans des roches sédimentaires profondes nécessite, pour être extrait, l’utilisation d’énorme quantité d’eau à laquelle on ajoute un cocktail chimique dont personne ne connait la recette (sous couvert du secret industrie)l au risque de contaminer les nappes phréatiques et l’environnement.

     

    De plus, pour extraire ce gaz il va falloir construire plusieurs puits de forage qui risquent de détériorer les paysages.

     

    Je tiens à préciser, à toutes fins utiles, que tous les candidats de Débout la République sont pour le développement des énergies propres et renouvelables.

     

    Nancy ITHAMAR

    Candidate Debout la République

    10è Circonscription des Bouches du Rhône

     

     

     

    Ci-dessous la réponse de Nathalie Minari , candidate du "Centre pour la France" (Modem)

     

      Si vous étiez élu lors du prochain scrutin législatif, vous engageriez-vous :
     à oeuvrer pour l’abrogation définitive du permis dit « de Gardanne » ? oui ■ non □
     à oeuvrer pour l’interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation de tous les hydrocarbures qui requièrent le recours à la stimulation même expérimentale ? oui ■ non □
     à faire précéder la réforme du code minier d’un débat public et citoyen et y intégrer les principes de la charte de l’environnement ? oui ■ non □
     à ce qu’un choix démocratique de scénario de transition énergétique soit fait dès le début de votre mandat et mis en oeuvre durant celui-ci ? Si oui, vous engageriez vous à ce que ce scénario respecte les principes de sobriété, d’efficacité énergétique et de prévalence des énergies renouvelables sur les énergies fossiles ? oui ■ non □


    L’extraction de gaz non conventionnels se fait au détriment du bon sens .
    Outre le ravage de notre environnement , des audits parlementaires devraient être menés concernant l’attribution des marchés d’exploitation de nos ressources naturelles . La transparence est primordiale pour avancer sereinement dans la transition énergétique.
    Nous sommes pour un changement des comportements en matière environnementale et cela commence par un changement de perspective au niveau de l’Etat . Nous souhaitons qu’une majorité nouvelle investisse massivement dans les énergies renouvelables et se tourne enfin vers l’avenir.
    Je souligne le courage et la détermination du Collectif Vigilance Gaz Gardanne , parce que ce combat est le combat de tous !
    Nathalie Minari
    Candidate Centre pour la France

    11. ème circonscription

     

    Ci-dessous la réponse de Gaêlle Lenfant (PS)

     

     

    Madame, Monsieur,

    L’ancienne majorité a fait voter en grande pompe après les élections de 2007 des lois environnementales dans le cadre du « Grenelle de l’environnement ». Et pourtant, le Gouvernement de Nicolas Sarkozy a très vite renié ses promesses en permettant les recherches sur le Gaz de Schiste et en délivrant les premiers permis.

    Cette fuite en avant, faite sans aucune concertation avec les habitants et les scientifiques, démontre l’incapacité de la droite de sortir d’un modèle de développement reposant exclusivement sur les énergies fossiles. Pourtant, il est incontestable que ces ressources énergétiques fossiles sont responsables du réchauffement climatique et que leur raréfaction va conduire inévitablement à une hausse des prix.

    Le Parti socialiste a demandé l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels et l’annulation des arrêtés ministériels accordant des permis exclusifs de recherches. Nos groupes parlementaires ont déposé des propositions de loi en ce sens.

    Au-delà de la simple question du Gaz de Schiste, c’est donc bien une réflexion globale sur la politique énergétique qui doit être menée, pour mettre en place un modèle de développement qui soit tourné vers les énergies renouvelables, moins polluantes et dont l’exploitation ne met pas en danger les populations locales et l’environnement

    Sur Gardanne, le permis qui a été octroyé par le gouvernement fait partie de ceux (nombreux), qui n’ont pas été annulés. A partir du moment où nous demandons l’interdiction de l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels, Gardanne devra être stoppé.

    Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

    Gaëlle Lenfant

     

     

    Ci-dessous reproduite la réponse (malgré l'arrivée hors délai) de

     

    Corinne MOREL

    Candidate Lutte Ouvrière

    11ème circonscription des Bouches du Rhône Le 6 juin 2012

     

    Madame, Monsieur,

     

    Je comprend l'inquiétude des habitants de la région de Gardanne et au delà face aux risques sanitaires et environnementaux occasionnés par l'exploitation des gaz de schistes comme cela a été démontré aux Etats Unis avec la méthode de fracturation hydraulique.

     

    Dans le domaine de l'énergie, comme dans d'autres domaines, les moyens de production sont aux mains de groupes privés qui n'ont que le profit à court terme pour objectif. Et cette recherche de profit se fait toujours au détriment de la santé des travailleurs de ces industries, des populations riveraines et de l'environnement. Lutte Ouvrière et le courant communiste révolutionnaire auquel j'appartiens dénonce les dégâts que le capitalisme inflige aux travailleurs, aux populations et à l'environnement.

     

    Dans cette société un grand nombre de techniques sont dangereuses. L'extraction classique du charbon a dans le passé tué, et continue aujourd'hui a tuer des milliers de mineurs en France et dans le monde. On ne peut pas mener le combat contre telle ou telle technique sans discuter des conditions sociales dans lesquelles ces techniques sont mises en œuvre. Le danger vient d'abord du fait, que ces techniques sont aux mains des capitalistes qui se moquent des conséquences de leurs décisions du moment où le profit est assuré.

     

    Dans votre charte, vous souhaitez promouvoir « un scénario de transition énergétique » et vous voulez que j’approuve le « principe de sobriété, d’efficacité énergétique et de prévalence des énergies renouvelables sur les énergies fossiles » . Mais dans cette société, divisée par des clivages de classes, dans cette période de crise aiguë où la pauvreté s’aggrave de jour en jour, la « sobriété énergétique » que vous réclamez reviendra à imposer la sobriété forcée aux pauvres par des augmentations de prix. Les familles pauvres ne pourront pas se payer le fioul pour se chauffer ni l’essence pour se déplacer, en dehors des transports collectifs de moins en moins suffisants, pendant que les riches pourront voyager en 4x4 ou prendre l’avion, sans même parler de ce que consomment leurs yachts ou leurs jets privés. Cette vision n’est en rien exagérée. De plus en plus d’associations dénoncent la fracture énergétique qui empêche, déjà aujourd’hui, les plus pauvres de se chauffer.

    Alors, si je suis solidaire de tous ceux qui refusent de voir des groupes privés explorer le sous-sol, en toute opacité et avec des techniques dangereuses pour les nappes phréatiques et plus généralement pour les riverains, je pense que le problème principal de notre époque est de faire en sorte que la société maîtrise consciemment l’ensemble de ces choix en termes d’énergie.

    Il faut que ces choix soient faits en toute conscience, de façon réfléchis et discutés démocratiquement par la collectivité et pas sous la pression de groupes industriels et financiers mus par leurs seuls espoirs de profits.

    Cela implique d’enlever le contrôle et la possession des moyens de production aux

    actionnaires privés ou aux banquiers qui les possèdent et les mettent en œuvre pour le seul profit.

    Cela implique de mettre un terme à cette économie de marché, de plus en plus transformée en économie de casino, qui n’est pas nuisible seulement pour la planète et l’environnement mais pour l’humanité dans une multitude de domaines.

     

     

     

     

    12. ème circonscription

    ci-dessous la réponse du Dr Pierre Souvet

     

    Si vous étiez élu lors du prochain scrutin législatif, vous engageriez-vous :

     

    -          à œuvrer pour l’abrogation définitive du permis  dit « de Gardanne » ?           oui  +  non □

    -          à œuvrer pour l’interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation de tous les hydrocarbures qui requièrent le recours à la stimulation   même expérimentale ?                                                                                                                                                    oui  oui +              non □

    -         à faire précéder la réforme du code minier d’un débat public et citoyen et y intégrer les principes de la charte de l’environnement ?                                                                        oui  +  non □

    -          à ce qu’un choix démocratique de scénario de transition énergétique soit fait dès le début de votre mandat et mis en œuvre durant celui-ci ? Si oui, vous engageriez vous à ce que ce scénario respecte les principes de sobriété, d’efficacité énergétique et de prévalence des énergies renouvelables sur les énergies fossiles ?                                                         oui  + non  

     

     

     

     

    Dr Pierre SOUVET

    Candidat legislatives XIIème circonscription des bouches du rhone

     

     

     

    14. ème circonscription

     

    ci dessous la réponse du Josiane Durrieu et Pierre Capell pour le Front de Gauche

     

    Si vous étiez élu lors du prochain scrutin législatif, vous engageriez-vous :

     

    • à œuvrer pour l’abrogation définitive du permis  dit « de Gardanne » ? oui X□ non □

    • à œuvrer pour l’interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation de tous les hydrocarbures qui requièrent le recours à la stimulation  même expérimentale ? oui X□ non □

    • à faire précéder la réforme du code minier d’un débat public et citoyen et y intégrer les principes de la charte de l’environnement ? oui X□ non □

    • à ce qu’un choix démocratique de scénario de transition énergétique soit fait dès le début de votre mandat et mis en œuvre durant celui-ci ? Si oui, vous engageriez vous à ce que ce scénario respecte les principes de sobriété, d’efficacité énergétique et de prévalence des énergies renouvelables sur les énergies fossiles ? oui X□ non □

     

     

     

     

     

     

    Je réponds oui à toutes les questions et j’apporte les précisions suivantes :

    • dans le cadre du programme du Front de Gauche

    • nous affirmons l’exigence de la maîtrise publique, sociale et démocratique du secteur de l’énergie

    • nous proposons un débat public national immédiat sur la politique énergétique de la France (qui devra trancher sur la sortie ou le maintien sécurisé et public du nucléaire)

    • et bien d’autres propositions à débattre dans le cadre de la planification écologique

     

    Ci dessous la réponse de Jean- David Ciot (PS)

     

     

    Messieurs,
    Vous m’avez fait l’honneur de m’interroger, comme candidat aux législatives, quant à ma position relative aux gaz de schiste, et je vous en remercie.
    Mon engagement est clair : l’exploitation des gaz et huiles de schiste doit aujourd’hui être interdite en France. Depuis de nombreux mois, le Parti Socialiste et ses parlementaires se battent en faveur de cet objectif.
    En effet, à l’heure d’aujourd’hui, les techniques d’exploitation utilisées par l’industrie de l’énergie ont montré qu’elles pouvaient contribuer à détériorer gravement l’environnement et nuire à la santé publique. Je pense particulièrement à la destruction des espaces naturels et aux risques avérés de contamination des nappes phréatiques, pour un résultat économique encore incertain.
    Ainsi, parce que je place la santé de nos concitoyens et la préservation de notre environnement au dessus des logiques économiques, je combattrai tout projet qui se proposerait de relancer la prospection en faveur de ces gaz non conventionnels, notamment dans le pays de Gardanne.
    En espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous prie d'agréer, Messieurs, l'expression de mes sentiments distingués.
    Jean-David Ciot
    Maire du Puy-Sainte-Réparade
    Vice-Président de la Communauté du Pays d’Aix
    Candidat aux élections législatives pour la 14ème circonscription


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :